Herbe à Pic - neurolaena lobata

La fameuse Herbe à Pic des Antilles :



Elle fait la Une de tous les médias : l'herbe à Pic (zeb a pik en créole) et de son vrai nom botanique neurolaena lobata.

Cela s'est produit suite à la mise en avant par les médias il y a quelques jours en Guadeloupe, que le laboratoire Phytobokaz avec son co-fondateur pharmacien Henry Joseph, spécialisé dans la recherche de compléments alimentaires, et à cette "nouvelle" selon laquelle l'herbe à pic aurait une efficacité sur l’immunité face à de nombreux virus dits à ARN comme la Covid-19.

Si les médias se sont tant enflammés, c'est que l'attente est énorme et qu'une solution "naturelle" contre la Covid-19 serait une nouvelle incroyable.

L'herbe à pic - neurolaena lobata - est une plante endémique des Antilles, déjà largement utilisée dans la pharmacopée naturelle des îles pour stimuler les défenses naturelles de l'organisme et les soucis de peau.

Quant à affirmer aujourd'hui que cette plante serait efficace sur le virus Sars-CoV-2, il faut raison garder.

En effet, seuls des tests de longues durée, sur un large éventail de cas, peuvent donner plus d'informations quant à sa réelle efficacité sur la Covid-19.

Donc, si une information de ce type, largement relayée par tous les médias et réseaux sociaux, peut faire plaisir à entendre et procure de jolies attentes, il faut bien se rendre à l'évidence : ce tapage médiatique est prématuré et seuls des essais plus poussés pourront nous en apprendre plus.

Un produit du laboratoire Phytobokaz, nommé Virapic, connait déjà un énorme succès local : la population se l'arrache malgré l'absence de données scientifiques prouvant l'efficacité de l'herbe à pic sur le Sars-Cov-2.

Le laboratoire Phytobokaz a simplement confirmé que l'extrait d’herbe à pic aurait une action d'inhibition d’une enzyme appelée dihydroorotate dehydrogénase (DHODH) qui favoriserait la réplication des virus à ARN comme la Covid.

Il est également important de savoir que certaines molécules, extraites du végétal, peuvent avoir une action positive sur des virus ou des microbes en laboratoire, sans pour autant que cela soit efficace sur le corps humain.