Astaxanthine : Le plus puissant des antioxydants ?

Depuis quelque temps, on entend parler d’une véritable révolution dans le monde des antioxydants. En effet, une algue (Haematococcus pluvialis) aurait d'incroyables vertus. Elle serait plus puissante que tous les antioxydants du marché (la Vitamine C, le Sélénium, Le SOD).

Quelques mots pour y voir plus clair sur cette découverte.



Tout d'abord, qu'est-ce que l'Astaxanthine ?



L'Astaxanthine (dihydroxy-3,3´ dioxo-4,4´ β-carotène) est obtenue soit à partir d’une source animale comme le saumon ou le krill, soit par une source naturelle : Une algue.

C’est de cette dernière dont nous allons parler.

Ce complément alimentaire est extrait d'une micro-algue marine appelée Haematococcus pluvialis.

Cette algue, de couleur verte dans son état naturel, est très consommée par de nombreux animaux comme les saumons, les flamants roses, le krill et les crevettes.

Vous remarquerez que le point commun à toutes ces espèces est leur couleur rose-rouge.

En fait, cette micro-algue verte devient rouge lorsqu’elle est soumise à un stress comme les UV du soleil, un déficit en azote ou une trop grande salinité.

Elle va alors produire un pigment rouge naturel de protection pour éviter son oxydation.

Vous l’aurez deviné, ce pigment rouge est l’Astaxanthine.

Au-delà de l’astaxanthine, l’algue Haematococcus pluvialis est très riche en d’autres composés naturels comme le bêta-carotène, la lutéine, la canthaxanthine.

L'astaxanthine appartient également à la grande famille des caroténoïdes.

C’est cette synergie de composés qui rend l’astaxanthine très assimilable et efficace pour notre organisme.

La grande famille des caroténoïdes sont de puissants antioxydants naturels qui permettent d’apporter une protection de nos cellules contre les radicaux libres.



Découverte de l’Astaxanthine :



C'est en 1975, que les recherches du professeur Basil Weedon mirent en évidence la structure de l'astaxanthine.

Il découvrit notamment que cette molécule naturelle de la famille de caroténoïdes, contrairement à de nombreux autres caroténoïdes connus, l'astaxanthine ne se convertit pas dans le corps humain en vitamine A (rétinol).

Point fort important, puisqu'un excès de vitamine A peut s’avérer néfaste pour l'organisme, ce qui n'est pas le cas pour l'astaxanthine.

A ce sujet, une étude approfondie fut menée sur l'astaxanthine en 1958 par Renée Massonet.



Astaxanthine : un puissant antioxydant cellulaire ?



De nombreuses études et recherches sur l'astaxanthine ont permis de découvrir que ses propriétés antioxydantes sont fabuleuses :

Elle serait 5 fois plus puissante que la pro-vitamine A

20 fois plus que bêta-carotène.

100 fois plus que la vitamine E.

800 fois plus que le coenzyme Q10.

Et 6000 fois plus que la vitamine C.


(Etude sur la base de tests in vitro visant à évaluer l’activité de neutralisation de radicaux libres (oxygène singulet) de 27 antioxydants)



Pourquoi prendre de l'Astaxanthine ?



Comme pour tout antioxydant, le but est de protéger les cellules de l’organisme de la pollution, du stress, de l’oxydation, ou dit plus simplement du vieillissement.



Les récentes recherches sur l’astaxanthine ont révélé les points suivants :




  • Protection de la peau contre les agressions extérieures des UVA et UVA du soleil.

  • Protection des yeux et de la vue : vision nocturne, écrans, sensibilité à la lumière, fatigue oculaire.

  • Capacités cognitives : dynamise les fonctions cérébrales et limite les altérations du cerveau liées au stress oxydatif.

  • Protection du système cardiovasculaire.

  • Protection générale de l’organisme.

  • Protection articulaire.

  • Protection du système digestif

  • Performances sportives et de récupération des efforts physiques : endurance, réduction de la production d'acide lactique, accélération de la combustion des graisses



NB : Recherches et allégations en cours de dépôt. Il s'agit des sujets de recherches actuels sur cette algue, et non de conseils d'utilisation.